Photo

On peut courir après son temps, courir pour se mettre en forme, ou encore courir parce que c'est vital et que c'est une passion. Mais de l'amour (de la passion) pour ce sport, il en faut certainement une bonne dose pour pouvoir être en mesure de relever le défi qu'impose le North Pole Marathon .

Depuis quelques années, le grand marathon du pôle Nord attire son lot d'athlètes, mais ils sont peu nombreux à avoir terminé l'épreuve. Cependant, ceux qui réussissent cet incroyable tour de force deviennent automatiquement membres du très, très sélect North Pole Marathon Grand Slam Club.

Mais au-delà des honneurs, c'est aussi une très grande victoire morale et physique que remportent les participants qui, pendant plus de 40 kilomètres, poussent leur corps aux limites du possible.

Imaginez, les marathoniens doivent courir, par un froid polaire, sur une surface glacée balayée par de grands vents. Plus exactement, ils doivent courir sur une portion glacée de l'océan Arctique. C'est pratiquement surhumain.

C'est le 5 avril qu'aura lieu le plus froid des marathons du monde! Avant le départ, les participants auront déjà déboursé la rondelette somme de 11 900 euros. Le prix comprend le vol aller-retour entre le Spitzberg (en Norvège) et le pôle Nord et le vol en hélicoptère qui amène les concurrents dans la région polaire.

Sur le site Internet de l'événement, on trouve également toute une section réservée aux techniques d'entraînement en vue d'une telle compétition... Même si on se doute bien que, pour relever un défi physique de cette taille, il faut bien plus qu'un petit entraînement et quelques conseils. De toutes façons, on ne s'inscrit pas à ce genre de marathon dans le simple but de se mettre en forme. Non. C'est le genre de course réservée à l'élite, à ceux qui ont de l'expérience... Ou aux curieux qui voudraient à tout prix prendra part à ce genre d'événement unique.